et pourtant...

Partagez
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21408
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

et pourtant...

Message  Jaurel le Mer 06 Mai 2015, 20:56

Depuis maintenant plusieurs années le marché de la vidéo en France n’arrive pas à redresser la barre, et c’est nous, les collectionneurs, qui devons en subir les conséquences, certes indirectement…
Quand les professionnels interrogent les distributeurs les remarques se basent sur une réflexion de résultats qui ne tient compte  que des marges et du nombre de Vidéos éditées. Que devons nous en déduire ? Un constat flagrant de gâchis, une ineptie qui consiste à continuer à éditer un nombre en hausse de Blu-ray malgré la crise économique et le manque d’intérêt de certaines parutions au prétexte qu’il serait normal que ceux qui ont abandonnés l’achat de DVD standard feront l’acquisition des nouvelles éditions sur support HD.
Consternant, mais aussi révélateur d’un système qui persiste à considérer le consommateur comme étant frappé par une maladie le privant de mémoire et de bon sens.
Rappelez-vous…
L’avènement du blu-ray, sa victoire sur son concurrent le HD DVD de Microsoft, et les promesses de qualités, de références, et de prix.
Le support HD au rayon bleu devait être non seulement attractif, mais aussi réunir trois principes qui devaient nous garantir un niveau de satisfaction jamais égalé.
L’IMAGE : 5 fois supérieures en termes de netteté par rapport au DVD standard.
LE SON : Une piste française permettant de profiter des nouveaux formats sonores HD. (DTS HDMA).
LE PRIX : Etre rapidement au même niveau du concurrent de l’époque HD DVD, (Plus rentable, car moins couteux en production). – 15% à 17% en moyenne que le blu-ray, à savoir 24.99 € contre 29.99 €.
Je vois déjà des lecteurs afficher un large sourire. 

L’image à quelques éditions défectueuses prêtes représente bien la référence qualitative attendue, malgré pour moi une définition trop « numérique » à l’opposée des images sur supports HD DVD plus classiques et reproduisant un traitement plus « argentique » qui me plaisait bien. 

Le son HD quant à lui est très rarement présent sur les éditions, et seulement les pistes VO garantissent à nos oreilles un réel plus par rapport au Dolby Digital de nos bons vieux DVD. Seulement 23%  des éditions blu-ray disposent d’une piste française HD. De quoi rebuter bien des passionnés !

Le prix. A sa sortie , un DVD valait en moyenne 200 francs (30 euros) eu un collector 300 francs (45 euros)
10 ans après (2007) l'avènement de la galette nous pouvions trouver des nouveautés à environs 19,99 euros soit 130 de nos anciens francs vous suivez ?
Quand est-il du blu ray ? arrivé en 2006 sont prix (nouveautés) n'a presque pas changé à part les fonds de catalogue, et les nanars 1080i en promotion pour les pigeons.
Quel devrait être aujourd'hui le prix "normal" d'un blu ray amaray standard si nous tenons compte des promesses, et du cout de production qui devait normalement trouver son cycle de croisière rapidement selon Sony qui argumentait en prévoyant que la galette au rayon bleu serait universelle, et que, compte tenu de sa diffusion sans limite, pour les home-cinéphiles et les gamers sur console, serait très rapidement plus rentable et moins couteuse que son concurrent le HD DVD.
Aujourd'hui une nouveauté Blu-ray 2D se vend environ 25 euros et son prix devrait avoisiner les 18 euros si nous prenons le schéma qu'a suivit le DVD 10 années après sont lancement.
Une édition combo 3D/2D et DVD standard se vend quant à elle 30 à 35 euros. Si nous reprenons le même schéma que les éditions collectors DVD, le prix ne devrait pas dépasser les 25 euros. Rappelons que les combos Blu-ray proposent une variation de disques qui devait normalement ne pas être présent plus de 5 ans après la sortie des premières platines Blu-Ray de salon. Permettant au collectionneurs de "passer" en douceur d'un support à l'autre à moindre frais. Aujourd'hui impossible d'évoquer et d'argumenter en ce sens. vendre un combo 3 ou 4 disques c'est permettre de "valoriser" une édition tout en gardant un prix élevé. 

Conclusion. Blu-ray trop couteux, manquant de piste française en HD, avec une image à la hauteur ne nos espérances, mais pour combien de temps ?


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Redwing
Photographe / Photographer
Photographe / Photographer

Masculin Nombre de messages : 7109
Age : 47
Localisation : Wakanda
Date d'inscription : 18/03/2013

Re: et pourtant...

Message  Redwing le Mer 06 Mai 2015, 22:08

Tu as parfaitement résumé la "problématique"...j'ai du moins le même ressenti que toi Wink
avatar
applefish
Sculpteur / Sculptor
Sculpteur / Sculptor

Masculin Nombre de messages : 1226
Age : 47
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: et pourtant...

Message  applefish le Jeu 07 Mai 2015, 02:12

Toujours aussi passionnant et instructif de te lire, Jaurel ! top
avatar
Agalnarok
Ultime collector
Ultime collector

Nombre de messages : 5898
Age : 35
Date d'inscription : 27/11/2014

Re: et pourtant...

Message  Agalnarok le Jeu 07 Mai 2015, 08:59

applefish a écrit:Toujours aussi passionnant et instructif de te lire, Jaurel ! top

+1
avatar
binuch
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 4947
Age : 40
Localisation : frontière franco-suisse
Date d'inscription : 17/04/2015

Re: et pourtant...

Message  binuch le Jeu 07 Mai 2015, 09:41

c'est tellement juste ce que tu écris .. mais "qu'ils" arrêtent de nous prendre pour des moutons tongue


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
logan60
Ultime collector
Ultime collector

Masculin Nombre de messages : 12345
Age : 47
Date d'inscription : 13/03/2010

Re: et pourtant...

Message  logan60 le Jeu 07 Mai 2015, 10:12

J'ai personnellement arrêté l'achat de film bien avant la HD car j'estime que à moins d'avoir un home cinéma pour pouvoir profiter pleinement de son achat, c'est de l'argent jeté par les fenêtres.

J'ai cependant un ami qui s'est fait une vraie salle ciné privative dans son sous-sol (et y regarder un film me conforte dans mon idée de ne pas acheter un seul BR tant le rendu est bon chez lui) et lui continue d'acheter des films.
Mais il a changé sa manière de consommer il y a bien longtemps. Hormis certains coffrets qu'il faut impérativement prendre à leur sortie sous peine de ne plus les trouver ensuite, il achète ses films très longtemps après leur sortie pour trouver le prix le plus bas possible. Il n'a certes pas chez lui les dernières nouveautés mais au fil du temps et avec de la patience il a réalisé de sacrées économies.
avatar
darthstitch
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 48257
Age : 46
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: et pourtant...

Message  darthstitch le Jeu 07 Mai 2015, 11:25

logan60 a écrit:J'ai personnellement arrêté l'achat de film bien avant la HD car j'estime que à moins d'avoir un home cinéma pour pouvoir profiter pleinement de son achat, c'est de l'argent jeté par les fenêtres.

J'ai cependant un ami qui s'est fait une vraie salle ciné privative dans son sous-sol (et y regarder un film me conforte dans mon idée de ne pas acheter un seul BR tant le rendu est bon chez lui) et lui continue d'acheter des films.
Mais il a changé sa manière de consommer il y a bien longtemps. Hormis certains coffrets qu'il faut impérativement prendre à leur sortie sous peine de ne plus les trouver ensuite, il achète ses films très longtemps après leur sortie pour trouver le prix le plus bas possible. Il n'a certes pas chez lui les dernières nouveautés mais au fil du temps et avec de la patience il a réalisé de sacrées économies.

Perso je fonctionne aussi de cette façon à part une ou deux nouveautés mais en coffret ou steelbook uniquement par mois en moyenne, le reste je prend au tarif le plus bas!


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21408
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: et pourtant...

Message  Jaurel le Jeu 07 Mai 2015, 20:09

Vos réponses reflètent le sentiments des aficionados du supports qui restent néanmoins tous passionnés, mais interrogatifs concernant le futur du rayon bleu, qui, rappelons le conjugue avec délectation les contradictions.
Je vous laisse juges.

depuis plusieurs mois, (début 2014, plusieurs éditions sont victimes de bugs successifs qui interdisent la lectures de certains titres. Interrogé sur le problème qui perdure, voici la réponse de SONY à un des journaliste du mensuel "Les années laser" - édifiant  

"SONY DADC n'a reçu aucune réclamation du marché lié à la question de la durée de vie des blu-ray. Nous avons testés les échantillons de production archivés... Et il n'existe aucune détérioration en termes de qualité. Les paramètres des procédés de fabrication des blu-ray de SONY DADC et tous las matériaux sont strictement standardisés et contrôlés. Les disques sont testés après leurs stockage pendant 240 heures dans une chambre de vieillissement dans des conditions climatiques extrêmes. Sur la base de ces résultats, et en utilisant un modèle de prédiction normalisé, la durée de vie estimée des blu-ray fabriqués par SONY DADC est au minimum de 50 ans.

Alors permettez moi, Monsieur SONY de vous poster une seule question. Pourquoi acceptez-vous le remplacement de plus de trente titres à ce jour sur présentation d'une facture d'achat ?...


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Contenu sponsorisé

Re: et pourtant...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 16 Oct 2018, 14:29