La Nonne - The Nun

Partagez
avatar
Logan
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 18202
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2009

La Nonne - The Nun

Message  Logan le Mar 11 Sep 2018, 07:48

The Nun





SYNOPSIS ET DÉTAILS
Quand on apprend le suicide d'une jeune nonne dans une abbaye roumaine, la stupéfaction est totale dans l'Église catholique. Le Vatican missionne aussitôt un prêtre au passé trouble et une novice pour mener l'enquête. Risquant leur vie, les deux ecclésiastiques doivent affronter une force maléfique qui bouscule leur foi et menace de détruire leur âme. Bientôt, l'abbaye est en proie à une lutte sans merci entre les vivants et les damnés…







Date de sortie 19 septembre 2018 (1h 37min)

De Corin Hardy
Avec Taissa Farmiga, Demian Bichir, Jonas Bloquet, Bonnie Aarons
Genre Epouvante-horreur
Nationalité Américain









Une saga horrifique florissante :

La Nonne est un spin-off centré sur la religieuse au visage livide, alias Valak, qu'ont dû combattre les époux Warren dans Conjuring 2 : le cas Enfield. Il s'agit du deuxième spin-off des films Conjuring après Annabelle, centré sur la fameuse poupée maléfique. Une suite intitulée Annabelle 2 : La création du mal a vu le jour en 2017.

Du sanctuaire au couvent :

Le réalisateur Corin Hardy s'était déjà frotté au registre horrifique avec Le Sanctuaire. Les producteurs James Wan et Peter Safran l'ont sollicité pour mettre en scène La Nonne après avoir vu son premier film : "On adorait tous le film de Corin et on se disait qu'il était l'homme de la situation. C'est un formidable réalisateur qui fait un cinéma axé sur la psychologie des personnages, et il savait insuffler une vraie tension et créer des scènes terrifiantes destinées à faire hurler le spectateur !"

Un habitué du genre :

Le scénariste Gary Dauberman a signé les scripts d'Annabelle et d'Annabelle 2 : La création du mal où la Nonne maléfique fait une brève apparition. Le réalisateur déclare à son sujet : "Gary est un auteur extrêmement doué et il connaît très bien les codes du genre parce que, tout comme moi, il adore l'horreur et que sa passion est palpable. Il a su trouver l'équilibre entre de formidables concepts et des personnages fascinants qui se retrouvent face à des perspectives terrifiantes. Dans cette histoire, on est captivé de la première à la dernière image".

Un tournage cauchemardesque !

L'actrice Taissa Farmiga s'est tellement imprégnée de son personnage qu'elle a souffert de cauchemars tout au long du tournage. Le réalisateur rapporte : "Taissa est une comédienne de grand talent et en imaginant les peurs qu'éprouve son personnage, elle a constamment été assaillie par des visions terrifiantes et traumatisantes. Elle n'a vraiment pas ménagé ses efforts pour interpréter les terreurs de Soeur Irene si bien que le spectateur les ressent, lui aussi. Je lui en suis éternellement reconnaissant".

Un "Frenchie" au casting :

La production a engagé l'acteur français Jonas Bloquet pour incarner le Québécois superstitieux surnommé "Frenchie". On a pu croiser le comédien dans Elle où il interprète le fils d'Isabelle Huppert.

Abonnée aux rôles effrayants :

Bonnie Aarons, qui incarne la terrifiante nonne, n'en est pas à son premier rôle effrayant. C'est en effet elle qui se cache sous le déguisement du clochard dans Mulholland Drive, lors de la scène du diner.
Pour l'équipe, il était évident qu'Aarons devait reprendre son rôle de nonne après Conjuring 2 : Le Cas Enfield. Le producteur Peter Safran déclare : "James savait précisément le style qu'il voulait donner à la Nonne maléfique. On a rencontré pas mal de comédiennes, mais dès qu'on a vu Bonnie, et qu'on a remarqué la morphologie frappante de son visage, on s'est tous dit, 'C'est exactement ce qu'on veut. Elle doit jouer le rôle'".

Presque bonne sœur :

Vue dans Toni Erdmann, l'actrice roumaine Ingrid Bisu joue Soeur Oana. Fait amusant : la comédienne a elle-même brièvement envisagé d'entrer dans les ordres quand elle était plus jeune. Pour se préparer au rôle, elle a visité des monastères et a gardé le silence pendant des heures. Sur le plateau, elle avait des écouteurs à portée de main pour entendre des prières : "J'ai compris à quel point le silence importait dans cet univers cloîtré."

Direction la Transylvanie :

La Nonne a été entièrement tourné en Roumanie, en décors réels à Bucarest et dans ses environs, ainsi qu'en Transylvanie. Deux châteaux du XIVème siècle et un fort médiéval abandonné ont notamment été utilisés par la production. Celle-ci a également tourné à Sighişoara, lieu de naissance de Vlad l'Empaleur, alias le comte de Dracula ; au palais de Mogoşoaia, qui a campé l'hôpital St Vincent où se rencontrent le père Burke et Soeur Irene ; et au Palais du Parlement de Bucarest qui a été utilisé pour le Vatican.

Bucarest :

Bien qu'une grande partie du long-métrage a été filmée en Transylvanie, certains intérieurs ont été construits dans les studios de Castel Films, à Bucarest. C'est là qu'a été érigée l'église de l'abbaye de St Carta car la Roumanie interdit de tourner à l'intérieur d'une véritable église. Le bâtiment s'inspire de la paroisse de Chiddingly, dans le village du Sussex où le réalisateur a grandi.

L'esthétique :

Si La Nonne affiche une esthétique gothique, il fallait toutefois que le long-métrage s'inscrive dans la tradition des films de la saga Conjuring. Le directeur de la photographie Maxime Alexandre explique : "Quelle que soit l'époque où se déroule l'intrigue, on retrouve des codes de mise en scène qu'a définis James [Wan] dès le premier film. Je pense notamment aux plans-séquences ou à la volonté de tourner les scènes sans recours aux effets numériques. Corin s'est approprié ces codes".

Les décors :

La production s'est installée dans deux châteaux situés en Transylvanie, le château des Corvin à Hunedoara et le château de Bethlen à Cris.
L'entrée du premier a été réaménagée par la chef décoratrice Jennifer Spence. Alors qu'on accède à la bâtisse par un long pont sous lequel se trouvent des douves, l'équipe a imaginé un nouveau point d'accès à l'arrière du bâtiment. Elle a nivelé le terrain pour construire la charpente, puis a réalisé un moulage de l'une des murailles du château pour fabriquer de nouvelles parties de murs en pierre d'une texture semblable afin que celles-ci se fondent aux murs d'origine. Des artisans de la région ont été engagés pour construire les énormes marches en pierre où l'on découvre le cadavre de la religieuse. Les propriétaires du site étaient tellement satisfaits de cette extension qu'ils ont souhaité la conserver à l'identique.
Tous les arbres ont été acheminés sur place et plantés pour instaurer une atmosphère inquiétante et des centaines de croix ont été installées. En outre, l'équipe de la chef-décoratrice a construit une statue de la Vierge Marie dans la cour de l'abbaye, également tournée au château des Corvin. Quant aux intérieurs, ils ont été habillés par des accessoires et des meubles trouvés à Vienne et en Roumanie.
Le château des Corvin ne disposant pas d'un espace suffisant, l'équipe a utilisé le château de Bethlen, conçu par le même architecte médiéval. C'est là qu'ont été tournées les scènes de couvent où le père Burke et Soeur Irene sont censés passer la nuit. Les pièces étaient en désordre et non meublées et certaines fenêtres ne s'ouvraient pas. Là encore, des ouvriers locaux ont été appelés pour construire des fenêtres et des portes.
La production a également choisi le Fort de Mogoșoaia lors des repérages en Transylvanie. Il s'agit d'un complexe militaire désaffecté abritant les tunnels de l'abbaye qui mènent à la crypte.

Une bénédiction contrariée :

À l'instar des autres films de la saga Conjuring, un prêtre orthodoxe, le père Cosmin, est venu sur le tournage pour bénir le plateau, à la demande de la production. Mais c'était sans compter sur la présence d'un troupeau de chèvres qui bloquait la circulation ce jour-là. Toute l'équipe a dû patienter avant de pouvoir rejoindre le tournage.

Détail morbide :

Dans la chambre funéraire de l'église de l'abbaye de St Carta, on peut voir quatre tombes ornées de masques mortuaires. Ces derniers ont été réalisés à partir des moulages des visages de Corin Hardy, du scénariste Gary Dauberman, du directeur de la photographie Maxime Alexandre et du producteur exécutif Michael Clear. Un cinquième masque mortuaire accroché au mur est quant à lui façonné à partir du visage du premier assistant réalisateur Harry Boyd.

Clins d’œil :

Tout au long du tournage, on remarque plusieurs clins d'oeil à la saga Conjuring, comme la photo d'un groupe de nonnes et d'une croix tirée d'Annabelle 2 : La Création du mal. La chef-décoratrice a dissimulé le mot "Valak" dans les décors. Les spectateurs les plus attentifs le décèleront dans les arbres de la forêt, dans l'encadrement de la fenêtre de Soeur Victoria, sur la plaque d'immatriculation du fourgon à bagages et dans plusieurs objets suspendus à Criş.

Sœurs de sang :

Taissa Farmiga n'est autre que la petite soeur de Vera Farmiga, l'interprète de Lorraine Warren dans la saga Conjuring.

Âmes sensibles, s'abstenir :

Un teaser du film a été mis en ligne sur YouTube puis retiré suite aux plaintes de nombreux utilisateurs effrayés. La vidéo, qui ne dure que cinq secondes, donne l'illusion d'une erreur de chargement avant que la nonne ne surgisse à l'écran. Ce jumpscare n'a pas été du goût des internautes auprès desquels la plateforme s'est excusée.


__________________________________________________
avatar
BBLACKWOLF
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 6041
Age : 51
Localisation : Cimmerie
Date d'inscription : 11/02/2009

Re: La Nonne - The Nun

Message  BBLACKWOLF le Mar 11 Sep 2018, 08:58

J'ai été assez déçue des derniers films "horreur" que j'ai visionné,  celui ci vas t-il sortir du lot !
Faut dire aussi que se genre de film est toujours pareil


Ps: Belle présentation Logan pouce


__________________________________________________
avatar
doom
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 10136
Age : 52
Date d'inscription : 14/12/2008

Re: La Nonne - The Nun

Message  doom le Mar 11 Sep 2018, 09:20

Oui , belle présentation Steph pouce

c'est vrai que le genre Horreur peine à produire des chefs d'œuvre ces dernières années , mais c'est sans doute qu'on est devenu trop blindés pour être vraiment dérangés . Je pense me laisser tenter par ce film , on verra bien ...
avatar
Logan
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 18202
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2009

Re: La Nonne - The Nun

Message  Logan le Mar 11 Sep 2018, 10:12

Merci bien les amis tchin2

Je suis assez d'accord avec vous concernant les films d'horreur, mais on trouve quand même de très bons films au milieu de la masse, après tout dépend de ce que l'on recherche, certains(e)s préfèrent plus de gore a l'ambiance ou vice et versa.
J'ai bien aimé les deux Conjuring qui ne sont pas gores mais qui ont une ambiance oppressante et de bons effets spéciaux, et puis pour nos générations on a quand même grandi avec des gros morceaux de ce genre, entre Jaws, Halloween, Vendredi 13, Freddy, Predator, l'Exorciste...

The Nun donne sacrément envie, l'ambiance a l'air géniale et on devrait avoir droit a quelques Jump Scare Twisted Evil


__________________________________________________
avatar
Logan
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 18202
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2009

Re: La Nonne - The Nun

Message  Logan le Dim 23 Sep 2018, 10:48

J'ai pu voir le film dans la semaine et a l'inverse des inquisiteurs du net (qui trouvent le film mauvais, déjà vu etc...) j'ai passé un bon moment devant le film.

Pour commencer le plus gros point faible du film c'est qu'il n'apporte pas de grosses surprises aux personnes qui ont vu les 2 Conjuring et les 2 Annabelle, ont retrouve les mêmes codes et donc on sait plus ou moins a l'avance a quel moment on va sauter sur son siège.
Est-ce pour cette raison qu'il faut qualifier le film de mauvais ? pour ma part c'est non, le film a des qualités, ne serait-ce que d'un point de vue de l'image, les fans de la Hammer vont adorer les décors et l'ambiance macabre (présente quasiment du début a la fin, a ce niveau je parie que tous les pseudos critiques qui sévissent sur Youtube n'ont jamais entendu parler de ces films, mais quand on veut parler de films d'horreur, ce n'est pas que de films ou on voit du sang et des tripes gicler partout).

Le couvent donne un gros plus au film (passer une nuit dedans pendant un orage devrait être une expérience des plus intéressantes), l'endroit fait peur et c'est de la que Valak est sorti des enfers.
La musique est oppressante, les effets spéciaux efficaces, quelques petites incohérences sont a noter mais dans l'ensemble on ne voit pas passer les 1h30 du film, on est plongé directement dans le vif du sujet, peut être quand allongeant un peu la durée du film certaines scènes auraient gagner en intensité, mais c'est pour chipoter (je dis parce que j'aurais bien aimé 15/20 minutes supplémentaires Razz ).

Si le film baigne dans l'épouvante, il y a quelques petites touches comiques apportées par le personnage Franco/Canadien, ça passe assez bien d'ailleurs, le duo formé par le prêtre et la "presque" soeur fonctionne bien, Valak fait toujours aussi peur rien qu'en regardant cette nonne, le design est simple mais ça marche toujours aussi bien (comme Gripsou, donner un look censé être réconfortant tout en ayant un visage démoniaque c'est une idée de génie).

Le scénario est simpliste, mais le final apporte son lot de surprises et fait le lien avec le premier The Conjuring de façon plutôt habile, un film donc que j'ai apprécié et qui finira dans ma collection dès qu'il sortira (avec je l'espère un joli Steelbook).


__________________________________________________

Contenu sponsorisé

Re: La Nonne - The Nun

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 14 Déc 2018, 06:49