Le Deal du moment : -30%
Enceinte connectée Amazon Echo (3ème ...
Voir le deal
69.99 €

BATMAN (1989)

Donovator
Donovator
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 11361
Age : 45
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 31/01/2009

BATMAN (1989) Empty BATMAN (1989)

Message  Donovator le Mer 04 Fév 2009, 11:55

BATMAN (1989) 135510
Batman, réalisé par Tim Burton, sorti en 1989.
L'histoire est fondée sur le comics Batman de Bob Kane.
Synopsis
À Gotham City, une ville où le crime règne en maître, lutte un justicier masqué vêtu d'une combinaison dont l'apparence s'inspire d'une chauve-souris. Ce dernier est en réalité Bruce Wayne, un milliardaire dont les parents furent tués, sous ses yeux, dans « l'allée du crime » par un truand, Jack Napier, et ses complices. L'enfant, âgé seulement d'une dizaine d'années, fut particulièrement choqué et jura de vouer sa vie à combattre le mal.
Alors que le héros tente de mettre en défaut les hommes de main du parrain Carl Grissom, dans une usine de produits chimiques, Batman précipite involontairement Jack Napier, dont il ignore l'identité ainsi que son lien avec lui, dans une cuve d'acide. Celui-ci, entièrement défiguré, décide de prendre la place de Grissom et de terroriser la ville de Gotham City, en se faisant désormais appeler « le Joker ».
Fiche technique
Titre français : Batman
Titre original : Batman
Réalisation : Tim Burton
Scénario : Warren Skaaren et Sam Hamm
Musique : Danny Elfman, Prince
Genre : fantastique / action
Durée : 125 minutes
Budget : 35 millions de dollars (production) et 15 millions de dollars (publicité)
Date de sortie : États-Unis : 23 juin 1989 / France : 13 septembre 1989
Distribution
Michael Keaton (VF : Patrick Osmond et VQ : Éric Gaudry) : Bruce Wayne/Batman
Kim Basinger (VF : Michelle Buzynski et VQ : Claudie Verdant) : Vicky Vale
Jack Nicholson (VF : Jean-Pierre Moulin et VQ : Vincent Davy) : Jack Napier/Le Joker
Michael Gough (VF : Jacques Ciron et VQ : Michel Maillot) : Alfred Pennyworth
Jack Palance (VF : Jean-Claude Michel) : Carl Grissom
Billy Dee Williams (VF : et VQ : Hubert Gagnon) : Harvey Dent
Pat Hingle (VF : Yves Barsacq et VQ : Yves Massicotte) : Commissaire James Gordon
Robert Wuhl (VF : Philippe Peythieu) : Alexander Knox
William Hootkins (VF : Jacques Frantz) : Lieutenant Max Eckhardt
Christopher Fairbank (VF : Richard Darbois) : Nick, le voyou
George Roth (VF : Jean-Pierre Leroux) : Eddie, le voyou
Kit Hollerbach (VF : et VQ : Johanne Léveillé) : Becky Narita
Autour du film
Le chanteur et musicien Prince a été contacté par Tim Burton (réalisateur) et Jack Nicholson (le Joker) car ils souhaitaient utiliser deux de ses morceaux, 1999 et Baby I'm A Star dans le film. Prince, qui est un grand fan de Batman depuis son enfance, a souhaité visiter le plateau de tournage. Enthousiasmé, il demanda à réaliser l'intégralité de la B.O. mais celle-ci était déjà composée par Danny Elfman. Il fut alors décidé de sortir deux B.O. : un music score par Danny Elfman et un album « inspiré par le film » de Prince. L'album fut un énorme succès, appuyé par les singles Batdance, Partyman et Scandalous.
Prince, par ailleurs, rencontra sur le plateau Kim Basinger avec qui il eut une liaison amoureuse d'environ une année.
Le personnage d'Harvey Dent est, dans la mythologie « classique » de Batman, un homme blanc, mais il est joué par l'acteur afro-américain Billy Dee Williams, qui n'est autre que l'interprète de Lando Calrissian, personnage clef de la première trilogie de La Guerre des étoiles. Ceci est loin d'être anodin car le procureur Dent (un des premiers alliés de Batman avec le commissaire Gordon) n'est autre que celui qui deviendra Double-Face, l'un des pires adversaires du justicier de Gotham. Extrêmement secondaire dans ce film, il deviendra central dans Batman Forever sous les traits de Tommy Lee Jones.
Selon le film, le meurtrier des parents de Bruce Wayne n'est autre que le Joker (faisant de lui le créateur involontaire de Batman). Là encore, les scénaristes ont pris certaines libertés par rapport à la mythologie « classique » de Batman.
Batman tue dans le feu de l'action, ce qui ne correspond pas avec la vision moralisatrice du personnage, symbolisée par la série dite kitsch des années 1960. Il risquait même parfois sa vie pour sauver celle de ses ennemis. Au contraire, sous la plume de Bob Kane dès la fin des années 1930, Batman tuait ses ennemis de sang-froid dans ses toutes premières aventures. Le film de Tim Burton renoue donc avec le côté sombre et torturé du personnage
Le Joker est tué à la fin du film, alors qu'il est toujours vivant dans l'univers B.D. de Batman. De façon générale, les ennemis de Batman meurent presque tous à la fin des films de Batman.

BATMAN (1989) 216

BATMAN (1989) Jack_n10

BATMAN (1989) Poster10

    La date/heure actuelle est Lun 25 Mai 2020, 03:59