Les mécaniques du son et de l'image...

Partagez
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Mer 04 Déc 2013, 19:48

Une fois n’est pas coutume...

J’ai posté le Test du Blu Ray 3D de Pacific Rim avec un peu d’avance sur « les Années Laser » véritable bible pour moi, de ce qui touche au monde de la vidéo et du son, concernant ma passion, le Home Cinéma.

J’y ai décelé, et cela, dés les premières images, la « patte » de James Cameron. Sa façon si particulière d’appréhender l’image 3D, avec pour principe le contrôle quasi-total de la netteté de tous les plans. Son affection pour la maîtrise du cadre et surtout sa vision des images de synthèses et des effets spéciaux. Guillermo Del Toro a bien rencontré James Cameron, et celui-ci lui a prodigué ses conseils pour éviter de tomber dans les travers de la vidéo 3D. Je vous conseille    vivement de lire l’article paru dans « Les Années laser » décrivant cette rencontre et la réalisation de ce partenariat.

Je vous parle souvent dans mes tests d’une constante - « La maîtrise du cadre » , et je me rend compte que pour certains cela peut correspondre à du « chinois ».  Alors si vous le voulez bien, je vous invite à un petit voyage…
Nous sommes en pleine mer.

Image fixe. Devant nous au premier plan, la mer et ses vaguelettes, au second plan, encore la mer, au troisième plan, un bateau, un magnifique trois mats, en arrière plan, l’horizon.

· Zoom avant. Le premier plan s’efface, le second plan devient le premier et ainsi de suite.
[ltr]· Image fixe. Nous sommes maintenant devant le bateau, sa coque bleutée reflète dans l’eau. Au dessus de la ligne de flottaison un hublot éclairé, mais nous ne sommes pas assez prés pour apercevoir ce qui ce passe à l’intérieur.

· Zoom avant., suivi d’une image fixe. Le hublot prend maintenant tout le premier plan, et à travers lui nous    pouvons voir des cuisiniers préparer le repas de midi. 

· Une dernière fois zoom avant, et nous plongeons à l’intérieur du navire, le hublot s’efface à son tour, par magie il semble être maintenant derrière nous, et les marins présent dans cette cuisine, tous sur des plans différents font office de repaires de profondeur.

· Nous continuons à avancer, et la magie opère toujours, chaque casserole, cuisinière, marin devient un élément matérialisant la 3D, et à chaque effacement, le sentiment de plonger à travers le décor.

Le cadre, vous l’avez compris, c’est cette matérialisation, ces éléments qui font de la 3D une matière à ressentir visuellement, à pénétrer plan par plan, pour pouvoir pleinement profiter d’une immersion souhaitée. Car la 3D ce n’est pas l’apologie du jaillissement, mais la recherche constante du meilleur rendu dans le traitement de la profondeur. Le jaillissement est jouissif, mais furtif, le cadre n’est jamais aussi efficace que quand on l’oubli. La scène visuelle dépend de repaires que notre cerveau analyse et matérialise au même titre que la scène sonore, et son « relief » du multi-canal. C’est vous qui devez vous « déplacer » dans la scène et non le contraire, ressentant ainsi toute les subtilités nécessaires pour le voyage au pays de l’immersion. Il en va de même pour votre caisson de basse, que vous devez ne jamais entendre, mais ressentir, faute de quoi tous ses effets seront inefficaces.

Tout cet ensemble dépend de vos réglages, de votre aptitude à comprendre la mécanique des sons et des images, sans appréhender, sans avoir peur de visiter un monde trop élitiste ou compliqué, en conservant cette soif d’apprendre qui vous permettra d’atteindre le Nirvana du Home Cinéma…

La magie est à votre porte, le prix du matériel est désormais accessible pour peu de ne pas vouloir détenir à tous prix le tout dernier écran à la mode ou l’excellent ampli dont tout le monde parle.[/ltr]
Bonnes séances à tous !!!


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
le Gardien
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 21046
Age : 55
Date d'inscription : 10/12/2008

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  le Gardien le Mer 04 Déc 2013, 20:52

Toujours instructifs Philippe tes articles top 
Moi je me régale !!


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
darthstitch
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 48257
Age : 47
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  darthstitch le Jeu 05 Déc 2013, 01:41

Idem, je me suis régalé, de plus tu rend ce monde accessible aux profanes Wink


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Jeu 05 Déc 2013, 20:36

le Gardien a écrit:Toujours instructifs Philippe tes articles top 
Moi je me régale !!
darthstitch a écrit:Idem, je me suis régalé, de plus tu rend ce monde accessible aux profanes Wink
Merci à vous deux... C'est le but. Je vais à ce titre vous parler de temps en temps du matos et des pièges à éviter.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Ces bruits qui font le son...

Message  Jaurel le Mer 18 Déc 2013, 21:17

L'oreille humaine a des capacités en relation avec le cerveau déconcertantes. Nous sommes capables d'éprouver, de localiser, et de virtualiser une "image" sonore seulement en fermant les yeux, avec il est vrai un peu de concentration.

Je vais donc ici vous parler des "bruits", de ces éléments incontournables à prendre en compte pour bien régler son installation.

Commençons par un "bruit" de réglage que vous connaissez certainement. Même s'il évoque pour certains une note florale le "Bruit" rose est un son généré par votre ampli pour étaloner correctement votre systeme 5.1. Il détermine les décibels à recevoir au point X de votre salle. Le point X étant l'endroit ou tous les sons directionnels doivent se croiser. Pour être bien réglé vous devez recevoir 85 Décibels à ce point précis sur toutes vos enceintes. Si une de vos enceintes génère plus de "bruit" votre installation est déséquilibrée. Le "bruit" rose permet donc de régler cet équilibre si important qui déterminera la bonne tenue de chaque enceinte.

Voyons maintenant un bruit beaucoup moins connu. Le "bruit" blanc. Celui-ci est ce que le mur du son est à l'aviation, un véritable délice s'il est correctement assujetti à vos réglages.
A quoi correspond-il ?
Quand une bombe explose, entre le moment de la détonation et celui de la déflagration il y a un cours instant de calme relatif qui semble une éternité. Pas un son, alors que la bombe a déjà explosée physiquement. Mais voilà lors de cette explosion l'oxygène a été "absorbé" par la bombe. Ce qui provoque cette sensation de silence pesante et angoissante.

Le bruit blanc doit être reproduit par votre caisson faute de quoi vous ne percevrez pas la différence entre toutes les détonations du film.
Pour arriver au bon réglage il faut provoquer un décalage par effet d'écho au sol. Plusieurs essais son obligatoires pour obtenir la bonne position de votre caisson.
Eloigner celui-ci d'au moins 50 cm du mur. Si possible disposer un bout de moquette sous votre caisson si votre salle est carrelée.
Préférer les caissons ayant une membrane devant l'ébenisterie, plutot que dessous. Régler la coupure haute de votre caisson en tenant compte de la coupure basse de vos "Front" avant en privilégiant une plage dite de dédoublement et de couvrement. Exemple : la coupure basse de vos "Front" est à 75 hz, régler la coupure haute de votre caisson à 80 hz pour qu'il ne manque aucune fréquence/plage entre 75 et 80hz.
L'effet directionnel de l'explosion sera alors ressenti par vos front" avant le "souffle" ressenti de votre caisson.
Vous aurez avec plus ou moins de réussite selon le matériel virtualisé le "bruit" blanc d'une véritable explosion.

Un dernier petit "bruit " pour la route celui-ci est noir. C'est ce quon appelle l'intermodulation. Un bruit parasite qui embarrasse la centrale est gène la clarté des dialogues.
Le "bruit" noir apparait lorque la centrale génère des graves qui sont voulus par l'ingénieur du son mais en retrait de la bande sonore originale.
Il faut régler précisément la coupure basse de la centrale en tenant compte non pas du caisson mais des "front" en privilégiant les médium/graves plutot que les graves. Coupure préconisée à 100 hz si votre installation n'est pas certifiée THX. 80 HZ si vous disposez de la certification sur vos enceintes.

Voilà un petit tour des "bruits" en home-cinéma qui vous permettront d'aborder plus proprement vos séances.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Entre le 4 K et l'UHD...

Message  Jaurel le Sam 04 Jan 2014, 17:17

Depuis maintenant plusieurs mois les fabriquant de TV utilisent deux formulations pour définir les qualités de diffusion d'images vidéo de leurs "bébés"

Seulement voilà, entre le 4K et l'UHD il y a une différence de taille puisque le label 4K ne peut s'appliquer qu'à la prise de vue numérique et à sa diffusion non moins numérique. En terme de diffusion vidéo le terme 4k ne peut s'appliquer car la résolution n'est pas la même.

4K ou Ultra HD ?
Le 19 octobre 2012, la Consumer Electronics Association (CEA) a officialisé l'appellation Ultra High Definition (Ultra HD) pour les téléviseurs proposant une définition de 3840 x 2160 pixels et par la même occasion aurait dû enterrer définitivement le terme « 4K » utilisé à tort par les constructeurs de téléviseurs. Cependant cette recommandation n'a pas pu empêcher l'usage chaotique du terme 4K ne le renvoyant plus à sa résolution d'origine de 4096 pixels de large, exploitée presque exclusivement par le cinéma numérique à différents ratio; mais couvre désormais abusivement un vaste champ de résolutions équivalent plus ou moins quatre fois la résolution d'une image Full-HD. De même le terme UHD désigne aussi aujourd'hui des résolutions de l'ordre du 2K ou du 8K.

Le 4K UHD adopte une résolution de 3840 pixels pour 2160 lignes. Soit un total de 8,3 Megapixels pour un ratio 16:9. L'image est donc strictement quatre fois plus définie qu'une image Haute Définition 1080p et est destinée à une pleine compatibilité avec les formats d'écrans actuels. C'est cette définition que la Consumer Electronics Association a tenté de renommer en "UHD". L'emploi du terme "Quad HD" est aussi en vigueur

Cinéma numérique
Le groupe de travail Digital Cinema Initiatives fut à l'origine du format 4K basé sur une résolution de 4096 × 2160. Soit un total de 8,8 Megapixels. Il s'agit donc de la résolution originelle du 4K, basée sur un autre standard de diffusion du cinéma numérique : le DCI 2K. Le 4K arbore donc deux fois la résolution verticale et deux fois la résolution horizontale du DCI 2K et permet l'utilisation de plusieurs ratio d'images.






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Mise à niveau HDMI - du 1.4 au 2.0

Message  Jaurel le Ven 28 Fév 2014, 20:14

H.D.M.I « du 1.4 au 2.0 »
La révolution de l’ultra HD ou 4K fait évoluer les caractéristiques de cette connectique.
Pourquoi une nouvelle version du H.D.M.I ?
La bande passante de la version 1.4 est maintenant trop faible (bande passante ayant un débit maximum de 10.2 gbps (giga bits par        seconde) et limité a 24 ou 30 images /secondes alors qu’il faut prévoir au minimum 50 images/secondes en Europe et 60 images/secondes aux U.S.A.
La mise à niveau 2.0 du H.D.M.I, officialisé en septembre 2013 multiplie par 1.8 ce débit maximal .
Cette « mise à niveau » permettra de supporter un taux de rafraichissement de 50 et 60 hz pour des résolutions ULTRA HD vidéo (3840X2160 pixels) et 4K (4096X2160 pixels). De plus  nous pouvons espérer des meilleures couleurs, plus détaillées et riches ‘échantillonnage supérieur).
Le nouveau format 21/9 est aussi supporté pour adresser les écrans à ce large ratio. Un mode spécial double programme a été ajouté permettant à 2 spectateurs de regarder chacune son émission sur le même téléviseur. Comme pour la 3D, les images des 2 programmes sont alternées et ce sont les lunettes de chaque spectateur qui font le tri.
Pour l’audio, l’H.D.M.I 2.0 peut désormais véhiculer jusqu’à 32 canaux PCM, et monter ne résolution jusqu’à 1536 khz pour 2 canaux. Les meilleur équipements actuels sont aux environs de 396 khz (20 fois supérieur à la capacité de l’oreille humaine).

Que peut-on, raisonnablement attendre de cette mise à niveau ?

Du très bon pour les heureux possesseurs d'Amplis ayant une connectique HDMI compatible. Et un effet d'annonce pour tous ceux qui n'auront pas les moyens de faire évoluer leur installation.
En effet, l'HDMI 1.4 receveur étranglera les capacités de flux du 2.0, et l'effet "goulot" fera le reste. Pas de merveille à attendre pour l'instant, le dicton "qui peut le plus peut le moins" prend ici une dimension particulière, et quelque peu amère.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

L'importance des câbles HDMI série...

Message  Jaurel le Jeu 08 Mai 2014, 15:44

Principes techniques et classification par niveaux

Le standard HDMI permet d'exploiter différents formats vidéo numériques, parmi lesquels la définition standard (SD), la définition améliorée (ED) et la haute définition (HD) ainsi que le son multi-canal, en véhiculant les données complètes grâce à un seul câble. Certaines données complémentaires sont également véhiculées par ce standard (commutation, synchronisation, informations stéréoscopiques…). Plusieurs niveaux distinguent le standard HDMI; ils sont symbolisés par un nombre et éventuellement une lettre, associé à l'acronyme ; par exemple : HDMI 1.0, HDMI 1.3, HDMI 1.4a, etc.

HDMI est transparent aux différentes normes de télédiffusion ou transmissions numériques telles que la télévision numérique terrestre, l'IPTV, la télévision numérique par satellite ou par câble.

Le format HDMI exploite un procédé qui conditionne et coordonne (encapsule) le flux des données vidéo par TMDS, pour leur transmission. Lors de la création du standard HDMI, le débit ou taux de transmission maximal a été fixé à 165 Mpixel/s. Ce taux a été estimé suffisant pour assurer une résolution vidéo jusqu'à 1080p à 60 Hz ou de la norme UXGA (1 600×1 200); toutefois, l'amélioration du standard (HDMI 1.3 et supérieures) a permis de rendre compatible une transmission jusqu'à 340 Mpixel/s.

HDMI permet également de véhiculer les signaux sonores comprenant jusqu'à 8 canaux numériques non compressés avec un taux d'échantillonnage de 192 kHz pour 24 bit/échantillon et autorise l'exploitation de flux audio compressés tels que DTS et Dolby Digital. Ces signaux sont également combinés et traités (encapsulés) conformément à la norme de transmission TMDS. Ces spécificités permettent une compatibilité avec le format Super Audio CD (SACD) procurant un débit pouvant atteindre 64 fois la performance du CD audio.

Le standard HDMI 1.3 procure un flux audio de très haute performance — sans perte de qualité (lossless) — pouvant exploiter les formats Dolby TrueHD ou DTS-HD Master Audio.

La version 1.4 du standard HDMI présente une évolution majeure car elle permet la transmission de la 3D full HD (1080p).


Compatibilité universelle

Le standard HDMI est compatible avec les trois niveaux de définition numérique (SD à TVHD) et permet une évolutivité du système pour les futures normes.
La version 1.3 permet un flux de transfert vidéo numérique en quantification 10 bits par couleur ce qui procure une plus grande palette de couleurs et donc des dégradés de meilleur aspect. Cette évolution offre un niveau de 48 bit pour la profondeur des couleurs.
Largeur de bande pour le flux vidéo numérique : de 25 MHz à 340 MHz (Type A, norme 1.3) et jusqu'à 680 MHz (Type B). Les formats vidéos qui exploitent une bande passante inférieure à 25 MHz (exemple : 13,5 MHz pour 480i/NTSC) sont transmis en utilisant un schéma de répétition des pixels.
Le taux de rafraîchissement d'affichage peut atteindre 120 Hz selon les écrans et dispositifs exploités.

Formats audio supportés
Non compressé (PCM) : audio PCM jusqu'à 8 canaux à 24 bits de taux d'échantillonnage et jusqu'à la fréquence de 192 kHz.
Compressé : compatibilité avec tous les formats numériques compressés courants ; MP3, Dolby Digital 5.1 - 6.1, DTS, etc.
Super Audio CD
DVD-Audio (concurrent du Super Audio CD) : à partir du niveau HDMI 1.1
Sans perte de qualité (Lossless) : HDMI est compatible avec le Dolby TrueHD et le DTS-HD Master Audio, exploités notamment pour les Blu-ray et HD DVD


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Lun 19 Mai 2014, 20:41

Pour donner une suite à l'obsolescence programmée...

Coup de gueule...

Aujourd’hui, après avoir bien fait le tour de la question, et analysé toutes les données et actualités à ce sujet, je tenais à pousser un coup de gueule contre les fabricants d’amplificateurs qui se sont bien moqués de nous (pour rester polis). Voilà deux ans, voire plus, qu’ils mettent en avant leur fonction 4K Passthrough pour la pérennité de notre achat, compatible avec les futurs diffuseurs Ultra HD. Or, aujourd’hui, on se rend compte que l’on nous a menti !
Il y a quelques semaines, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], j’émettais la possibilité que les autres fabricants pourraient faire la même chose. Mais apparemment ce n’est pas le cas, car la plupart des amplis compatibles 4K Passthough sont équipés des anciennes cartes HDMI qui ne peuvent pas être mise à jour pour passer en HDMI 2.0. Seuls les amplis qui intègrent les nouvelles cartes HDMI comme les amplis Sony dernière génération peuvent être mis à jour. Aucun autre fabricant d’amplificateurs n’ayant communiqué à ce jour que leurs amplis ne pourra être mis à jour en HDMI 2.0b. Les cartes HDMI pouvant être mise à jour en HDMI 2.0b ne sont disponibles que depuis mars ou avril 2013 donc ne sont probablement pas installées sur les amplis sortis en début d’année.
Donc, non seulement cette fonctionnalité ne sera pas entièrement compatible avec le Blu-ray 4K, mais sera incapable de transiter un signal Ultra HD en 2160/60p. Pour rappel, il y a même des doutes sur le connecteur HDMI 2.0b intégré dans les nouveaux appareils, qui reste limité au 2160/24p 4:4:4 et 8 bits. En clair, si le Blu-ray 4K annonce un encodage en YUV 4:4:4 /10 ou 12 bits, et bien le signal sera dégradé pour être pris en charge par le connecteur HDMI 2.0b.
En clair, avec un amplificateur HDMI 1.4 compatible 4K Passthrought, vous ne pourrez pas faire transiter le signal des chaînes Ultra HD, ni des jeux 4K sur PC, ni des vidéos 1080p en 50 ou 60 im/s upscalées en UHD, ni la totalité du signal du Blu-ray 4K sans donwsampling. Bref, une fonction qui ne servira pratiquement à rien ! C’est donc un gros carton rouge que j’adresse à tous les fabricants d’amplificateurs comme Onkyo, Denon, Marantz, Yamaha, Pioneer entre autres !


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Un peu de bon sens et beaucoup de plaisir...

Message  Jaurel le Jeu 22 Mai 2014, 20:30

Il m’arrive souvent d’être invité par des amis passionnés comme moi de technologie Home Cinéma.
Chacun à son niveau espère que son installation sera à la hauteur et que suite à la séance proposée je dispenserai des éloges sur le matériel et la qualité du spectacle audio-visuel.
Malheureusement c’est très souvent le contraire et je constate que si la passion est bien présente, la connaissance et la maîtrise de la technique font défaut.  C’est évidement frustrant car le matériel mal exploité semble inadapté voir défaillant.
Fort heureusement, avec un peu de patience et d’apprentissage il n’en est rien…
Dans presque toutes les situations c’est principalement les réglages de l’amplification qui affecte négativement la scène sonore de l’installation, et de celle-ci dépend l’immersion qui est un des éléments essentiel pour une bonne séance home-cinéma.
Voyons donc en détail comment se faire plaisir, avec son matériel et un peu de bon sens.
Un système audio 5.1 est composé de deux enceintes avant (stéréo avant) de deux enceintes arrière (stéréo arrière) et d’une enceinte centrale.  Le 1 du 5.1 représente le caisson de basse.  Il faut avant tout considérer son installation comme deux espaces stéréos à régler pour différencier l’espace sonore avant/arrière - sortie/entrée.
Premièrement il faut impérativement que les surrounds avant soit alignées sur la même ligne que votre centrale. Si tel n'est pas le cas il faut régler la centrale de façon à ce que vous receviez toujours 85 DB à votre place d'écoute. Si possible placer la centrale à hauteur d'oreilles et biensur au milieu des surrounds avant. Si après réglage le son de la centrale est faible par rapport aux surrounds ne pas augmenter la centrale mais caler vos surrounds de façon à recevoir clairement les voix des dialogues des films que vous visionnez. Sachez qu'il est plus facile de régler les surrounds car les graves se trouvent en bas des enceintes alors que sur la centrale les basses sont à la même hauteur que les aigus et augmenter la puissance de la centrale équivaut à recevoir plus de graves sur la même ligne que les hauts aigus, induisant une distorsion dans l'harmonie sonore.

Maintenant que vous avez un bon rendu de votre scène avant voyons comment régler le surrounds arrières.

La question à se poser c'est comment percevoir les effets avant/arrières des films, et comment percevoir les effets droite/gauche et gauche/droite de mes enceintes arrières.

Les réglages à effectuer se base sur le "retard".  Prennons un effet de tir de fusil. l'acteur à l'écran est en face de vous, et il décide de tirer sur un acteur que vous ne voyez pas et qui est supposé se trouver derrière vous.
Au moment précis du tir vous entendez la détonation au centre et à l'avant et normalement si votre installation est bien réglée vous devez percevoir le déplacement de l'onde de choc de l'avant à l'arrière (passant de votre centrale à l'une au l'autre de vos surrounds arrières, voir aux deux). Comment le réglage retard de votre ampli agit-il ?
Tout simplement en ouvrant l'entrée avant du son du tir (perçu seulement à l'avant) aux enceintes arrières avec un retard produisant un effet de transfert vers l'arrière. Le son du tir produit est diminué à l'avant, mixé vers l'arrière, et enfin augmenté vers l'arrière avec un retard suffisant pour ne pas nuire à la scène sonore avant. C'est ce que les pros appellent "l'entrée/sortie". Le son entre à l'avant et sort à l'arrière. Oui biensur, mais encore faut-il bien régler ce retard pour donner à votre installation le relief sonore qui marquera cette différence. Sachez quand même que plus vous augmentez le retard de vos surrounds arrières plus vous augmentez la distance perçu par vos oreilles. Attention donc à ne pas "sortir" de la scène sonore de votre pièce. Tous les amplis home-cinéma aujourd'hui ont la possibilité de régler ce retard sur chaque enceinte.
Le retard n'intervient pas latéralement car le mixage entrée/sortie agit sur ce déplacement placé sur la même ligne d'écoute. Il intervient aussi sur les effets avant droite/arrière gauche. Rares effets mais terriblement éfficaces quand ils ont lieu. Même processus donc que pour la centrale sur les surrounds arrières. L'acteur est maintenant placé à l'avant droite et il tire sur un autre acteur supposé être derrière vous à gauche. Entrée avant droite, diminution avant droite, mixage arrière gauche, entrèe arrière gauche (avec retard) et le tour est joué. Il vous a semblé percevoir la trajectoire de la balle du fusil devant vous et derrière vous. Vous l'avez compris si le retard n'est pas assez important l'effet va foirer car le temps de la trajectoire sera si cour que la scène sonore n'aura pas appliqué de "dimension/relief" à vos oreilles. Vous donnez trop d'effet retard et c'est le son de la scène suivante qui vient polluer les effets voulus, de plus le son arrière semble perdu sans consistance.
Voilà en quelques mots les principes élémentaires qui feront de votre séance home-cinéma un moment mémorable.

Prochainement "réglage descoupures hautes et basses" pour l'amélioration du ressenti de hypers basses.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Mer 28 Mai 2014, 20:09

Quand un fabriquant joue le jeu il faut aussi le signaler...

OPPO a mis à jour le firmware de ses lecteurs blu-ray BDP-103D et BDP 105D. Les deux modèles avec processeur Darbee, pour leur permettre désormais de faire de l'upscaling Ultra HD à 50 et 60 images/seconde. Concrétement, on peut donc profiter maintenant de la fonction aussi pour les DVD, et plus seulement pour les Blu-ray. Une première, toute marque confondue.

Source : Les années Laser


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Das
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 5660
Age : 37
Localisation : Entre Paris (FR) et London (UK)
Date d'inscription : 16/11/2011

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Das le Mer 28 Mai 2014, 21:49

Ça ne fera pas avancer le débat mais je me garde ton topic de côté pour le jour où je pourrais vraiment m'installer mon espace en Home Cinéma…
Merci pour toutes tes infos.  Wink 


__________________________________________________
Das • Illustrator | Comic Book Artist | Statue Painter | Sculptor Apprentice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Jeu 29 Mai 2014, 19:53

Das a écrit:Ça ne fera pas avancer le débat mais je me garde ton topic de côté pour le jour où je pourrais vraiment m'installer mon espace en Home Cinéma…
Merci pour toutes tes infos.  Wink 

De rien Das et si tu as besoins de conseils n'hésite surtout pas  Wink


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Lun 02 Juin 2014, 21:09

Coupures et filtres sur vos enceintes.

Vouloir équilibrer son installation passe inévitablement par le réglage des coupures de vos enceintes. Donner de l'aisance, de la fluidité au son multi-canal c'est connaître précisément les caractéristiques de son équipement et surtout celui de ses enceintes.

Quand vous intervenez sur le filtre passe bas de vos frontales vous libérez les bas médium et vous optenez plus de précision dans cette bande passante. Sachant qu'une enceinte spécialement étudiée pour rendre des basses plus crédibles (caisson) sans distorsion sera à même d'être supérieur au traitement des basse qu'une enceinte frontale plus étudiée pour le son directionnel.

Comment ca marche ?

Imaginons que vos enceintes frontales délivrent du son sur une bande passante de 40 à 20000 hertz. 40 étant, vous l'avez compris le maximum possible des basses admissibles par vos frontales.
Si vous laissez le filtre passe bas à son plus bas niveau vos frontales délivreront des basses jusqu'à 40 hertz, mais votre caisson lui peut descendre à 20 hertz et restituer des basses encore plus profond.
Vos frontales n'étant pas faite pour restituer favorablement des basses à 40 hertz (même si techniquement c'est possible) il faut donc laisser au caisson faire le travail pour lequel il est prévu.
Vous devez donc établir la coupure basse à environ 75 à 80 hertz sur vos frontales et la coupure haute sur votre caisson à 80 hertz. Celui coupera ses basses à 80 hertz pour laisser les frontales restituer les bas médium beaucoup plus précis et adaptés à l'écoute. Inversement vos frontales couperont leurs basses à 75 ou 80 hertz, laissant au caisson le soin de s'en charger.

Electriquement et qualitativement c'est ainsi qu'il faut agir sur vos coupures (filtres) sur chaque couple d'enceintes, à fin de privilégier le plus souvent possible la clarté du son dans les extrèmes admissibles.

Vous ne devez jamais établir une coupure sans qu'une partie de la bande passante ne puisse être valorisée par votre installation. Vous devez toujours couvrir toute la bande passante sans jamais faire de trou dans celle-ci.
Exemple : coupure basse à 75 hertz de vos frontales et coupure haute de votre caisson à 60 hertz. Résultat, de 60 à 75 hertz aucune enceinte ne restitura de son dans cette plage.

Voilà les rudiments qui vous permettront de vous faire plaisir avec un son équilibré et toujours clair.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Mer 01 Oct 2014, 20:55

Le LCD n'a pas dit son dernier mot...

Depuis maintenant plus de dix ans le LCD nous a donné pas mal de satisfactions mais depuis l'année dernière un sacré concurrent a pointé son nez. L'OLED et sa supériorité confirmée sur presque tous les modèles proposés. Mais voilà c'était sans compter sur l'ingéniosité de plusieurs concepteurs. Il se prépare une nouvelle mouture d'un LCD que nous pourrons qualifier d'ultra (le terme est à la mode). en effet cette nouvelle variante à base de rétroéclairage modifié Quantum Dot, fait exploser les prouesses de ce dernier en colorimétrie et en luminosité. Et conjugué à un rétroéclairage LED localisé cela donne un rendu pas loin de rivaliser avec l'OLED, pour un prix de moins 50%.
A part l'angle de vision qui reste en dessous des résultats constatés, ce nouveau LCD s'avère même dépasser son grand frère. quoi qu'il en soit il faudra compter avec ce QLED (quantum led) qui sera très certainement au catalogue de la plupart des constructeurs en 2015.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Ven 03 Oct 2014, 16:34

Enfin un LOGO, enfin un éclaircissement...

Depuis plusieurs mois l'ultra HD alimente tous les débats. Beaucoup de vendeurs se servent d'un amalgame volontaire entre le 4K et L'UHD pour définir la qualité première d'un écran supposé proposer une ultra définition aux nouveaux acquéreurs.
Comme le HD Ready, et le HD TV il fallait absolument apporter un éclaircissement pour définir par un logo le label définitif. A l'époque cela avait produit l'élimination des petits malins croyant pouvoir profiter d'un marché volontairement opaque. Le Full HD avait définitivement déclassé et dépassé ses poursuivants.
Aujourd'hui, l'organisme qui l'a créé est le même qui à l'époque avait créé celui du HD TV et HD READY. 
L'idée est la même pour l'ULTRA HD. Pour prétendre au label convoité et pouvoir arborer le macaron , un téléviseur candidat doit impérativement répondre à trois critères : Une résolution minimum de 3840x2160 pixels ; aligner une connectique HDMI 2.0 capable d'accepter au minimum un flux UHD à 50i/s ; et répondre au protocole de protection anti-copie HDCP 2.2.

Une belle ambition qu'il faut saluer même si les exigences proposées ne sont pas assez contraignantes pour envisager un avenir plus transparent pour le format.
Vous noterez que ce label s'intitule "ULTRA HD" et non 4K, qui reste une appellation officieuse, eronnée pour les TV, et, donc désormais sans fondement.

A vous d'en tenir compte avant de vous lancer dans l'achat d'un nouvel écran.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Lun 03 Nov 2014, 20:30

PRIX NOBEL POUR LE BLU-RAY

Nous devons tous beaucoup aux Japonnais Isamu Akasaki, et Hiroshi Amano ainsi qu'à l'américain Shuji Nakamura.
sans euxle blu-ray n'existerait pas,car ce sont eux qui ont inventé la diode électroluminescente (LED) bleue qui est au coeur du blu-ray, (et qui lui a donné son nom). Laquelle a permis de multiplier par plus de 5 la capacité de stockage sur un disque optique. Tous trois viennent de recevoir le prix NOBEL de physique pour cette invention.

Source Les Années Laser


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Lun 03 Nov 2014, 20:40

Pourquoi un temps de réponse minimum sur les TV à LED est-il requis ?

Il s’agit du temps mis par les cristaux liquides pour s'orienter et laisser passer la lumière. Si ce temps de réponse est trop long, l'image en mouvement aura tendance à se saccader ou à produire un effet de traîne. En choisissant un temps de réponse court, l'image sera bien plus fluide et réaliste - Un indispensable pour les scènes d’action ou les programmes de sport.

Le temps de réponse ou de latence, correspond au temps nécessaire à la transition d'un pixel du noir au blanc puis du blanc ou noir. Il s'exprime en millisecondes (ms).

Un temps de réponse élevé peut être à l'origine d'effets de rémanence. Plus il est bas, plus l'affichage est fluide.
Les TV plasma ont un temps de réponse assez bas, celui des LCD est actuellement plus élevé.

Le temps de réponse GTG correspond  aussi au temps de passage d'une nuance de gris à une autre.


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Marvel Wars
Supreme collector
Supreme collector

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 27
Localisation : Dans mon monde
Date d'inscription : 07/02/2014

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Marvel Wars le Lun 03 Nov 2014, 21:29

Donc si je te comprend bien, pour les Jeux Vidéos le mieux c'est les plasma ?
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Mar 04 Nov 2014, 20:21

Oui mais le plasma est révolu. Le Plasma a été la meilleure évolution en terme d'image vidéo. Encore aujourd'hui les tests le prouve, et les écrans full leds sont, même pour les meilleurs, bien en dessous des taux de contraste obtenus à l'époque. Quand au temps de réponse, il faut remettre en situation des écrans comparables.
Les rafraichissements obtenus aujourd'hui par exemple sont ce qu'ils sont par rapport à une action "logiciel" et non à une qualité intrinsèque de l'écran. 
Un taux de 800 hertz de rafraichissement d'aujourd'hui correspond peu ou prou à du 200 hertz dit "mécanique" de l'époque.
Le choix aujourd'hui ne se fait plus en termes de différences de qualités, mais en termes de prix. Tout au moins pour les dalles correspondantes aux entrées de gammes des constructeurs. Pour ce qui est des écrans répondant à des critères basés sur une qualités elle même basée sur une charte de production élitiste, force est de constater que les composants ne sont plus du tout les mêmes. A l'acheteur de savoir faire les bons compromis et de se poser les bonnes questions. Trouver un écran répondant à l'attente d'un couple désirant partager la diffusion TV et le visionnage de blu-ray en home-cinéma est simple tant que l'on reste dans une utilisation basique. Dés que l'on prend en compte des critères de réglages affinés devant produire une image propre sur un grand écran (55 à 65 pouces) les choses deviennent beaucoup plus difficiles en termes de prix et de choix.

j'ai eu la chance de pouvoir acquérir à sa sortie le Plasma élu meilleur écran TV de tous les temps. Le 5000 Ex de Pionner et, aujourd'hui encore, je regrette la qualité et la presque perfection de son image. Un taux de 100 hertz de rafraichissement avec des réglages pro permettant de régler au mieux cette dalle magique pour l'époque. Un taux de contraste prennant toujours en compte la lumière restitué, mais aussi judicieusement délivrée par la technique élaborée par la diffusion Plasma. Un lissage plus en adéquation avec une utilisation home-cinéphile, procurant une sensation chromatique nous rappelant le bon temps de l'argentique.

Mais je m'égare. Pour le jeu vidéo aujourd'hui la presque totalité des écrans s'en sort bien quand la console est bien configurée. Wink

A plus attend


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Marvel Wars
Supreme collector
Supreme collector

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 27
Localisation : Dans mon monde
Date d'inscription : 07/02/2014

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Marvel Wars le Mer 05 Nov 2014, 21:08

Oh la réponse de fou !!! Laughing
Sérieux j'adore, les gens qui sont des professionnels dans leur domaines et qui n'hésitent pas à prendre du temps pour expliquer c'est vraiment quelque chose que j'apprécie top prosterne
Merci beaucoup et tu peu compter sur moi pour venir te demander conseil le jour ou je changerais de TV
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Jeu 06 Nov 2014, 22:07

Content de pouvoir t'apporter un peu de lumière dans ce monde volontairement sous exposé


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 21646
Age : 59
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Jaurel le Ven 07 Nov 2014, 18:32

Et maintenant les odeurs...

Une palme de l'originalité serait à remettre à ODORAVISION (cela ne s'invente pas) qui se propose à partir d'un panneau électronique pilotant 40 flacons d'odeurs, (1950 euros) de rajouter une dimension olfactive aux films que nous regardons. Quelques 200 films peuvent déjà être "reniflés", et la société française qui en est à l'origine enrichit sa base à hauteur de 15 nouveautés par mois.  
Si vous sentez une odeur de brulé lors du visionnage de "La guerre du feu" tout est normal avec ODORAVISION. Wink 

Source Les Années Laser

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le concept n''est pas totalement nouveau et à plusieurs reprises, on a tenté d''inclure la notion d''odorat dans le home cinéma. Comment faire frétiller un troisième sens, pendant un film, en plus de la vue et l''ouïe ? Aujourd''hui, le  système Odoravision, permettant de diffuser des odeurs associées aux images des films que vous regardez dans votre salon, vient de sortir dans le commerce.
Le concept assez simple est un mix de programmation, synchronisation, cryptage et diffusion des odeurs dans la pièce. 128 familles d''odeurs au total et 3 odeurs simultanées peuvent être diffusées sur une seule séquence d''un film que vous regardez sur votre home cinéma équipé de l''Odoravision. Mais ça sent quoi ? Si vous regardez Apocalypse Now, vous aurez une bonne odeur de Napalm au petit-déjeuner avec marines américains. Une odeur évidemment artificielle, reconstituée à partir de molécules identiques à celles du produit naturel.
Bon, évidemment, au bout d''un moment, vous avez peur que toutes les odeurs se mélangent dans la pièce et que ça finisse par devenir irrespirable. Mais en réalité, l''Odoravision est sans rémanence, c''est à dire que la senteur diffusée ne tient que quelques secondes, avant de disparaître. Le matériel marche avec tous les formats vidéo : DVD, Blu-ray, DivX, et meme vos films de vacances.
En revanche, l''Odoravision a un prix plutôt élevé. Il faudra compte de 1780 à 3490 euros pour équiper votre home cinéma et faire sentir vos films à la maison.

Source la Voix du Nord.

Cela fait plusieurs années que les fabricants tentent de créer un système d’odeurs pour les télévisions, où l’on sentirait pendant le film ce que sentent les personnages (Une odeur de pain [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans une cuisine, de fumée lors d’un incendie etc …). Le plus récent et le plus performant s’appelle Odoravision.



Il permet de diffuser des parfums pendant le film projeté grâce au See-Nez, un logiciel de montage et d’encodage qui associe des odeurs à une séquence d’images. Et ce, en tenant compte de la distance qui sépare l’appareil diffuseur des spectateurs.
See-Nez génère en effet un fichier numérique contenant un code pour chaque image du film et un code pour chaque odeur qui est libérée par des diffuseurs intégrés dans une dalle au plafond, une table basse ou une enceinte (grâce à des ondes radio) . Il peut être utilisé avec n’importe quel support : DVD, Blu-ray, DivX, fichiers MPEG-4, etc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

40 familles d’odeurs peuvent être créées (plusieurs milliers de combinaisons possible) et 3 odeurs peuvent être gérées simultanément pour une même séquence. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] odeurs sont par ailleurs sans rémanence et disparaissent quelques secondes seulement après leur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Source EAVS Blog


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Marvel Wars
Supreme collector
Supreme collector

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 27
Localisation : Dans mon monde
Date d'inscription : 07/02/2014

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Marvel Wars le Ven 07 Nov 2014, 22:00

Très intéressant mais trop cher pour l'instant. J'imagine déjà l'Odoravision + l'Oculus rift ça pourrait donner une expérience géniale !
avatar
le Gardien
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 21046
Age : 55
Date d'inscription : 10/12/2008

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  le Gardien le Sam 08 Nov 2014, 10:39

J'imagine l'odoravision pour regarder Walkind dead


__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Contenu sponsorisé

Re: Les mécaniques du son et de l'image...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 09 Déc 2018, 20:54