Nimbes et brouillard définitif...

Partagez
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Mer 21 Aoû 2013, 20:35

Qui n'a pas de souvenirs d'enfance ?
D'une première lecture d'un comics qui sera le révélateur d'une passion dévorante.
D'une première séance de cinéma, ou le héros terrasse le criminel et protège l'opprimé.
D'un acteur ou actrice qui marque pour toujours, au point d'être chaviré au cours d'une séance...
Alors venez poster vos premières lectures, vos souvenirs d'enfance, comics ou cinéma, lachez vous...






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Mer 21 Aoû 2013, 21:11

Je commence par...
1968, j'ai 9 ans, et pour la première fois mon père me sort au cinéma. Le "Pierre Loti" à Royan en Charente Maritime.
Pasionné depuis son enfance de Western, il tient à me faire partager sa passion, et aussi l'admiration qu'il a pour certains acteurs américains d'avant guerre.
Pendant le parcours du domicile au cinéma il me détaille la filmographie de James Stewart, et s'attarde longuement sur un film en particulier qui l'a semble t'il marqué plus que les autres. "la vie est belle" de Franck Capra.
Au fil de sa discution je vois ses yeux s'embrumer et c'est très émus que nous arrivons au cinéma.
Ce n'est pas ce film qui est à l'affiche. En 4 par 3 sur le fronton du cinéma figure un homme jeune tenant une carabine dans la main gauche, et son révolver est encore dans son étui à la ceinture.
L'affiche est magnifique, l'ambiance incroyable, l'excitation palpable, je suis au paradis.
Ce film sera le premier d'une longue série, qui me marquera pour toujours au fer rouge de la passion cinématographique.
Depuis mon père est parti lui aussi pour son voyage sans retour, il a rejoint tous ses acteurs préférés, et je le remercie tous les jours de m'avoir fait partager ce qui est pour certain une banalité mais pour moi un véritable cadeau.
Depuis je passe en boucles tous les Westerns Américains, de James Stewart à John Wayne, en passant par Dean Martin, sans oublier les acteurs plus "jeunes" , Clint Eastwood et autres Robert Duval...
J'ai biensur vu "La Vie est Belle" de Capra, et j'ai pleuré comme mon père avant moi.
j'ai compris que le cinéma est bien plus qu'une séance devant la toile, c'est un pourvoyeur d'émotions partagées, un Shaker infernal, qui mélange tout et tous, à fin de nous voir, boulversé, ému, joyeux, nous permettant le temps d'un film d'échapper à notre vie, pour mieux appréhender le présent qui par conséquences ne laisse que trop rarement la place aux rêves...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Noirorc
Supreme collector
Supreme collector

Masculin Nombre de messages : 1385
Age : 34
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/01/2012

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Noirorc le Mer 21 Aoû 2013, 21:36

clap  Tu devrais être écrivain.
Ce n'est pas la première fois que ton style d'écriture me plais, mais là, te lire était juste incroyable cheers 

Un beau souvenir et une belle histoire, merci de nous faire partager ce beau moment.
avatar
frankythegoon
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 18104
Age : 46
Localisation : somewhere in space and time
Date d'inscription : 01/02/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  frankythegoon le Mer 21 Aoû 2013, 22:30

C'est toujours un plaisir de te lire, Philip. top 

Je parlerai de l'un de mes meilleurs souvenirs prochainement. Wink
avatar
darthstitch
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 47985
Age : 46
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  darthstitch le Mer 21 Aoû 2013, 23:13

Ta description de ce qu'est le cinéma reflète parfaitement ce que je ressent en assistant à une projection emprunt de magie...
avatar
ynko
Ultime collector
Ultime collector

Masculin Nombre de messages : 22332
Age : 45
Localisation : NOWHERE
Date d'inscription : 06/02/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  ynko le Jeu 22 Aoû 2013, 07:13

Jaurel a écrit:Qui n'a pas de souvenirs d'enfance ?
bah moi lol 
avatar
Toutenfluo
Statues collector
Statues collector

Nombre de messages : 542
Age : 37
Date d'inscription : 10/02/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Toutenfluo le Jeu 22 Aoû 2013, 09:45

Merci pour cette émouvante histoire très bien racontée. C'est important dans la vie d'avoir des sensations comme ça. top 
avatar
darthstitch
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 47985
Age : 46
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  darthstitch le Jeu 22 Aoû 2013, 10:48

ynko a écrit:
Jaurel a écrit:Qui n'a pas de souvenirs d'enfance ?
bah moi lol 

Normal, tu viens d'entrer dans cette période tongue lol 
avatar
Logan
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 16919
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Logan le Jeu 22 Aoû 2013, 11:25

Ou alors on a retrouvé le Grinch Laughing
avatar
darthstitch
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 47985
Age : 46
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  darthstitch le Jeu 22 Aoû 2013, 11:36

Laughing Laughing  pauvre ynko Shocked 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ynko
Ultime collector
Ultime collector

Masculin Nombre de messages : 22332
Age : 45
Localisation : NOWHERE
Date d'inscription : 06/02/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  ynko le Jeu 22 Aoû 2013, 12:28

n\'impotequoi tongue
avatar
ynko
Ultime collector
Ultime collector

Masculin Nombre de messages : 22332
Age : 45
Localisation : NOWHERE
Date d'inscription : 06/02/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  ynko le Jeu 22 Aoû 2013, 12:28

darthstitch a écrit:
ynko a écrit:
Jaurel a écrit:Qui n'a pas de souvenirs d'enfance ?
bah moi lol 
Normal, tu viens d'entrer dans cette période tongue lol 
bah c'est pas possible,j'en suis pas encore sortis  lol lol 
avatar
Logan
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Masculin Nombre de messages : 16919
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Logan le Jeu 22 Aoû 2013, 12:35

Laughing Laughing
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Jeu 22 Aoû 2013, 21:01

Merci à vous, mais maintenant c'est à vous  siffle






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Sam 28 Sep 2013, 23:39

Ou tous les membres du Forum sont les disciples du professeurs Alzheimer Wink , ou tous sont rouges de timidité au point d'en oublier l'essentiel... se souvenir c'est vivre à nouveau.

Ne voulant pas paraphraser Forrest, ma mère me disait toujours "la vie c'est comme le ciel, ce n'est pas quand il est le plus bleu que le rêve et accessible, glissez lui quelques nuages, alors tout devient possible".

Quand on a la chance d'avoir un père cinéphile et une mère passionnée de lecture, alors le monde de l'imaginaire n'a pas de secret pour vous.

Elle pouvait passer sans problème des poèmes de ce fou d'Hugo au romans SF d'Isaac Asimov, et évidement contaminer sa descendance, qui, fort heureusement ne connaissait pas encore les consoles de jeux vidéo et les séries TV pour décérébrés du samedi soir. Pire la TV réalité jocolor 

Un soir, alors que mon père revoyait pour la énième fois "RIO BRAVO", ma mère décida de me lire un roman fort bien illustré, ou le héros principal portait le prénom de Paul.

Il y était question de planètes, de luttes pour une épice dite "de longue vie" de sable à perte de vue, et de l'amour d'une mère qui avait contre le protocole, donnée naissance d'un fils, promis à un avenir d'Empereur.

La lecture était douce et mes souvenirs sont précis, au point de revivre les intonnations, les silences, les sourires quand perdu dans mes rêves, ma mère s'employait à me concentrer à nouveau.

Belles et douces lectures de mon enfance...






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
tosi6319
Supreme collector
Supreme collector

Masculin Nombre de messages : 1266
Age : 49
Localisation : AIX EN PROVENCE
Date d'inscription : 26/08/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  tosi6319 le Lun 30 Sep 2013, 00:51

et bien moi le 1er bouquin fut celui qui allait déterminer les 2 grandes passions de ma vie : le dessin (donc les comics Razz ) et les mondes sous-marins........

aujourd'hui encore, 37 ans après l'avoir découvert, chaque jour je bouquine des histoires de "héros" et chaque week-end je plonge sous la surface.......ma femme dit que je suis un incorrigible "gamin démodé"...mais moi je crois que je suis "fidèle".......et ce n'est pas pour lui déplaire alors !!! Laughing 

je ne peux pas dire combien de fois je l'ai lu.....des dizaines c'est sûr...et encore une fois il y a 3 ans : à chaque fois la même émotion : la "grandeur" du Capitaine NEMO; son désespoir, sa solitude, sa colère contre les hommes mais aussi son amour pour "son" royaume des mers.......

et puis le NAUTILUS........"mobilis in mobile"......... bref le rêve !

quelques images de ma "bible".........

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Lun 30 Sep 2013, 20:47

Magnifique et saine lecture. A conseiller à beaucoup de monde. A savoir que le Nautilus fait "vibrer" beaucoup de collectionneurs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Red Rocket 64
Dessinateur / Penciler
Dessinateur / Penciler

Masculin Nombre de messages : 11223
Age : 50
Localisation : Pays Basque
Date d'inscription : 14/06/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Red Rocket 64 le Lun 30 Sep 2013, 23:56

Tiens en parlant de moules et autres gastéropodes aquatiques ça me fait penser à un souvenir d'enfance se passant dans les toilettes, mon 1er Playboy  Laughing
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Ven 12 Déc 2014, 20:08

Avez-vous remarqué comme les souvenirs peuvent ressembler à des racines que l’on peut croire enfouies à jamais et qui, un jour, ressortent là ou personne ne pouvait les attendre…

Novembre 1969, Royan, Charente Maritime.

Habituellement c’est mon père, une fois par mois qui m’accompagne au cinéma, mais, en déplacement professionnel depuis plusieurs semaines, il me manque et la toile aussi. N’ayant pas d’argent de poche et n’étant pas accompagné par un adulte, impossible d’espérer voir les derniers films sur grand écran. 

A dix ans, l’imagination ne manque pas. Passant et repassant devant le Cinéma Pierre Loti, une idée me taraude. Je peux j’en suis sur, passer par le toit du cinéma, descendre par le conduit d’aération pour atteindre les sous-pentes et enfin, parvenir à gagner la salle de projection ou un bon fauteuil devrait m’attendre. 

Je passe volontairement les détails de l’ascension, et me voilà fier et insouciant sur le toit, prêt à risquer la descente à travers le conduit d’aération. Aussi irresponsable qu’intrépide, j’entame la descente qui s’avère plus facile que prévue. Le conduit a une pente acceptable et après une multitude de méandres j’aperçois enfin une grille libératrice. La chance du débutant m’accompagne car celle-ci n’est pas fixée.

Me voilà donc dans le noir le plus total à la recherche d’un repaire. Je me cogne à ce qui semble être une poutre et je décide de poursuivre mon périple aventureux  à quatre pattes, quand, sur ma droite j’entends un bruit de pas qui s’avance vers moi. Je me fige dans le plus grand silence. L’attente me semble interminable. A la peur s’ajoutent maintenant les crampes. 

Un bruit de mécanisme se fait maintenant entendre devant moi, quelque chose se lève j’en suis presque sûr. Alors que je décide de me relever une lumière aveuglante m’empêche de bouger. A genoux, sans savoir ou je suis, j’entends des rires, des centaines de rires. Je dois être tombé, mort peut-être et j’ai atteint le paradis.  Aux rires succède une voix douce et apaisante –

« Tu veux que je t’aide ? »
Cette voix je la connais, je l’ai déjà entendu. Je relève la tète vers la droite et j’aperçois entouré d’un halo de lumière un homme portant un chapeau et arborant un large sourire. Il me tend la main et m’aide à me relever.
-          Tu viens d’où petit ?
-          Du toit monsieur. (les rires redoublent)
-          Et tu as fait tout ce chemin pour venir me voir ?
-          C’est Don Camillo que je suis venu voir monsieur. (le public jubile)
-          Et maintenant que tu le vois, tu as quelque chose à lui demander ?
-          Non monsieur, je veux juste voir le film. (la salle explose de rires)
 
Jugeant que le spectacle  a assez duré, d’un signe de la main, le directeur est appelé pour me reconduire.
Tant que je suis sur la scène tout va bien, mais arrivé à la hauteur du rideau, les choses se compliquent me voilà tiré et trainé par l’oreille, mes pieds décollent du sol. La douleur est heureusement de courte durée, un géant derrière moi arrive à mon secours. Il demande au Directeur de le suivre, discute avec lui sans que je puisse entendre ses paroles.
Le Directeur qui s'avère être le projectionniste me demande de le suivre, et me conduit dans la salle, en me demandant de m'assoir. Je suis placé au second rang, et mon sauveur, resté sur scène me fait un petit signe de la main. 

Après un petit discourt destiné aux spectateurs venu voir son nouveau film (heureux qui comme Ulysse) Monsieur Fernandel, s'éclipse poliment, non sa avoir eut à mon égard un petit sourire complice.
Persuadé d'avoir resquillé pour pouvoir assister à un fil mettant en scène Don Camillo je suis un peu déçu, mais je savoure quand même ce moment de magie... 

Le mot fin sur l'écran, voilà le moment de retourner à la maison ou mes devoirs de classe m'attendent,

les yeux encore pleins de rêves, les poches pleines de bonbons, car en plus d’être dorloté par le Directeur du cinéma, mon sauveur à demander à ce que j’ai des confiseries pour toute la durée du film…
Novembre 2014. Cannes, Palais des Festivals.

Je suis invité par une association qui milite pour aider les jeunes défavorisés en leurs donnant un accès plus faciles et gratuit à la culture en général. La littérature, le cinéma, la peinture, la musique, sont mis en avant par cette association.

Je suis présent pour faire des photos qui viendront compléter un article que je dois écrire et qui paraîtra dans la revue de l'association.
Le Président après avoir présenté les différentes actions réalisées en faveurs des enfants en situations d’échecs ou d’exclusions, tient à nous présenter un nouveau membre. Il vient à peine de rejoindre le groupe de bénévoles et doit prendre la parole.

-  Je m’appelle Claude I.  Je suis ce que vous pouvez appeler un autodidacte, un touche à tout. Durant ma vie professionnelle j’ai eu l’occasion de faire plusieurs métiers, mais un seul m’a procuré des joies que personne ne pourra me faire oublier. Projectionniste, oui projectionniste durant plus de vingt ans.  - J’en ai vu des films, j’en ai fait des rêves, mais ce qui me fait vous rejoindre aujourd’hui c’est le combat que vous menez en faveurs de ces enfants qui ne connaîtront pas ces joies si nous ne faisons rien. 

- Pour étayer mon propos je tiens à vous raconter une petite histoire qui m’est arrivé un jour, il y a bien longtemps, un jeudi après midi…

Que pensez-vous que cet homme va raconter ? Tout simplement, et 45 années plus tard, le jour ou j’ai bien malgré moi rencontré Monsieur Fernandel. Je suis là assis sans pouvoir décrocher un seul mot. C’est pourtant mon histoire, c’est moi le petit garçon…
Un sentiment de pudeur m’interdit d’en parler et de témoigner. Prouvant que toute action si petite soit-elle, entraine inévitablement des conséquences, comme le battement d’ailes d’un papillon provoquant une onde sur l’eau d’un lac…Un jour, et malgré la distance,  la vaguelette vous rattrape.

Attendant patiemment la fin de son récit, je décide d’attendre « « mon » projectionniste dehors, car il me reste une question à lui poser.  Depuis toutes ces années qu’a bien pu lui dire Fernandel pour qu’un traitement de faveurs me soit servi quarante cinq ans plus tôt ? 

La réponse dépasse tous mes rêves de gamin, toutes mes suppositions d’adulte. Après avoir expliqué ma démarche, et ce pourquoi je l’attendais, Claude me confie son secret qui est aussi le mien. 

Rappelez-vous, voyant que j’allais passer un sale quart d’heure, Fernandel décida de venir à mon secours…
Savez-vous pourquoi il faut arrêter de tirer l’oreille de ce gosse ? parce qu’il vient de m’apporter tant de joie, parce ce que j’ai cru qu’à ma seule apparition le public se mettait à rire sans que j’ai à faire la moindre grimaces. Pouvez-vous comprendre ce que cela représente pour moi ?
Installez-le au premier rang et faites en sorte qu’il passe un bon moment.

Voilà, je sais à présent pourquoi j’ai eu cette chance insolente, et à qui je dois ce moment d’incroyable magie, qu’à dix ans je n’avais pas évalué à sa juste valeur. 

Les années passent et le petit garçon que je suis resté ouvre grand son cœur pour remercier une fois encore,  en espérant qu’un jour il pourra rendre à son sauveur le salut qu’il lui a adressé de tout la haut…






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
doom
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 9976
Age : 51
Date d'inscription : 14/12/2008

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  doom le Ven 12 Déc 2014, 21:41

Quel beau témoignage et quel coup du destin . J'ai toujours adoré Fernandel , sa bonté paraissait à l'écran , et cet élan de générosité à ton égard , cette envie de te protéger , ne m'étonne en rien . Je ne l'ai jamais rencontré mais ça me parait une évidence ; cet homme était une crème , ça se sent . L'histoire que tu as vécu c'est un souvenir qui vaut de l'or  top ... à dix ans tu avais de la suite dans les idées Laughing
avatar
comète
Ultime collector
Ultime collector

Masculin Nombre de messages : 8379
Age : 45
Localisation : dans le 13 ça porte bonheur
Date d'inscription : 31/01/2009

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  comète le Ven 12 Déc 2014, 21:59

alors là clap clap clap clap clap
avatar
Avengers
Supreme collector
Supreme collector

Nombre de messages : 1884
Age : 52
Date d'inscription : 04/08/2013

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Avengers le Sam 13 Déc 2014, 00:21

superbe histoire , j'ai pas eu la chance de rencontrer le grand Fernandel car j'avais six ans quant il décéda ,mais j'ai la chance de rencontrer mon acteur préféré lors du tournage "les gendarmes et les gendarmettes " un autre grand monsieur Louis de Funés une crème lui aussi !
avatar
Jaurel
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Masculin Nombre de messages : 20072
Age : 58
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 01/02/2010

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Jaurel le Dim 14 Déc 2014, 20:18

pour vos retours prosterne






__________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
OmacSpyder
Complétiste collector
Complétiste collector

Masculin Nombre de messages : 3120
Age : 44
Date d'inscription : 19/01/2014

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  OmacSpyder le Dim 14 Déc 2014, 20:50

Un très beau récit et un souvenir empli d'émotion. Ce sont ces moments qui fondent parfois, en quelques instants, une partie de l'adulte que nous serons.
Un moment raconté avec pudeur et poésie, la poésie de l'instant vécu et qui reste indéfiniment présent.
Et l'histoire de cette boucle qui se forme avec la seconde rencontre du projectionniste est un petit bijou du destin.
Merci pour avoir partagé ce souvenir vivace.
avatar
Agalnarok
Rédacteur / Editor
Rédacteur / Editor

Nombre de messages : 5654
Age : 35
Date d'inscription : 27/11/2014

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Agalnarok le Dim 14 Déc 2014, 22:06

Vraiment une belle histoire Jaurel prosterne

Contenu sponsorisé

Re: Nimbes et brouillard définitif...

Message  Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 11 Déc 2017, 15:52